6 juin 2009 6 06 /06 /juin /2009 19:58
***

Alors, comme dit précédemment,

je suis allée dernièrement en Egypte.

Non pas pour visiter
les sites touristiques connus,

mais pour voyager
sous la surface de la Mer Rouge

et découvrir la faune aquatique environnante.

***

Ayant tout de même profité
des lieux terrestres et d'étranges rencontres,

j’ai donc également
des clichés de tout et de n’importe quoi,

que j’aimerais bien entendu partager ici même.

 

Pour ce faire,
organisons-nous en deux parties :

La première avec des photographies touristiques

d’une petite française paumée en plein désert.

La deuxième partie
consacrée aux vues sous-marines.

Le tout agrémenté de textes
et remarques pertinentes

et ô combien passionnantes,
of course !


Une chose à savoir :

En cliquant sur les clichés,

on peut les voir en grand.

Comme ça c’est dit.

 

C’est parti !

 

***

Le voyage a donc bien commencé,

puisque nous avons doublé un Concorde :

 
oui, bon.



Vue sur les Alpes…

(C’est le hublot qui est rayé comme ça, hein.

Pas mon objectif)

 



Coucher de soleil sur l’aile.

(Même hublot crado)


 



Donc,
nous sommes bien perdus en plein désert

aux alentours de Marsa Alam.

D’un côté la Mer…

 



De l’autre,
le désert et rien d’autre.

Même pas une mob’

rien.

 



Deux prochains clichés,

spéciale dédicace au Manchu.
*                       *

*                       *



Bon en gros,
voilà ce que j’ai vu de l’Egypte terrestre :




Comme ça c’est dit.

 

Sinon,
l’hôtel était très sympa.

Avec sa piscine dont j’ai à peine profité.

(Quand on voit la mer à côté, le choix est vite fait)


On a eu un peu de folklore

qui a traversé le désert
rien que pour nous…





De chouettes trucs qui m’ont bien plu :




Des rencontres passionnantes
qui marquent…


 



Un petit Bernard l’Hermite tout timide :)

 


Heu,
un 'moins petit' Bernard l’Hermite
moins timide…

arg.


 



Starship Troopers !

 


Des Etoiles posées à portée de doigts de pied.

 

Un superbe coucher de Soleil
sur le désert

que l’on est tous venus entendre
version « Cité des Anges ».


 



Des levers de Soleil.

 

J’en ai loupé quasiment aucun.

 

Tellement pressée d’aller plonger,

que j’étais debout aux aurores.


 

Pour info, il se lève à 5h45 là-bas.

(Intenable que j’étais, je vous dis !)

 

Et il tape dur très vite :

A 6h30 les coups de Soleil sont à anticiper !

 



Tout ça avec en fond sonore,

le murmure en clapotis

et des colombes égyptiennes
qui racontent leur vie.


 

Des feux de camp, tout ça…

 



Et le bateau.

(Le nôtre est tout à droite)

pour nous emmener
dans d’autres endroits paradisiaques.

 




Le matos…





Le grand chef des chefs,

Celui qui nous faisait tout plein de briefs.

 



L’un des sites où nous avons plongé,

vu de haut.

Suspens intenable avant de faire plouf !

 



Une grappe de plongeurs mouillés.

 


Le Bateau vu d’en bas…

 


Bien s’accrocher,

il y a du courant !

 


Et voili !

martinefa sous la flotte !

Je ne mets pas souvent
de cliché de ma trombine sur le blog,

mais là c’est comme si
j’étais déguisée en Dark Vador,

alors ça passe.

 



Comme un poisson dans l’eau
que j’étais !

En fait j’ai complètement adhéré, j’adore.
Il paraîtrait même
que j’ai des branchies planquées quelque part,

vu que je ramenais la bouteille à peine utilisée.


 

Le bateau vu d’en dessous.

Ne pas traîner dans le coin si il veut faire un tour,

of course.

 


Les potes sous la flotte…

 


***
Le Guide, le Maître des Clefs,

celui qui m’a fait tant découvrir,

le chef de la palanquée…


Et que j’ai tant embêté.

Parce qu’il faut savoir que j’étais un peu…

Dissipée sous l’eau.

Je suivais chaque poisson qui me passait devant,

alors forcément…

Une gamine de huit ans
légèrement dégénérée

qui adore les animaux,

bin j’étais pire.

Sorry m’sieur.

 

Je plains d’ailleurs à l’avance

TOUS les prochains moniteurs de plongée

qui m’auront sous leur autorité !
***

ATTENTION !

Spéciale dédicace aux Shooters !

Avez-vous déjà croisé
une créature aussi invraisemblable ?

Pas vrai qu’elle n’a rien à envier de vos séries SF ?

Hum ?

J’avais même cru que c’était un énorme œil,

vu qu’il bougeait
en fonction de mes faits et gestes…

Rencontre du énième type :

 



***
On a même fait une plongée de nuit.

C’était épique !
Un peu le bordel,

déjà parce qu’une espèce de réflexe de survie

nous poussait tous à rester TRES groupés.

En gros nous étions les uns sur les autres.


Et puis, il fait noir forcément.

Et j’ai eu cette idée ô combien lumineuse

d’emmener l’appareil photo.

Il faut savoir qu’il est dans un caisson
de 30 cm sur 20 de côté,

ce n’est déjà pas aisé de nager avec,
mais la torche en plus,

je me suis bien marrée.
Il me manquait pour ainsi dire,

un ou deux bras.


On en avait tous une, de torche,

ça faisait plus sortie disco qu’autre chose,

mais ce fut bien sympa !

 


***
Et là, oh la là !

Rencontre avec une jolie petite sole.

Déjà, incroyablement gracieuse
lorsqu’elle survole les fonds,

étonnamment discrète
par son mimétisme improbable,

mais surtout très sociable.

Elle te regarde droit dans les yeux

pendant que tu lui époussettes
les grains de sable sur son dos.

Je suis tombée en amour direct.

Je ne crois pas
que je pourrai à nouveau manger de la sole.

Je suis sérieuse.

Cliché JJ staïl.



 

En parlant de rencontres incroyables…

C’est-y quoi ça ?


 


Hum ?

 



Et oui,
Mesdames Zé Messieurs !

Des Dauphins sont venus saluer le bateau !

Et comme nos moniteurs
sont les meilleurs of Ze best,

après maintes supplications
(je n’avais plus aucune dignité)

ils ont fini par nous laisser patauger avec eux !

Palmes/masque/tuba ! Palmes/masque/tuba !
Go GO !

Et que ça saute !

‘marrant en moins de 35 secondes,

plus d’une vingtaine de personnes étaient prêtes…

Les grands chefs n’en revenaient pas.


J’ai donc filé bille en tête
et palmes aux pieds

pour réaliser mon rêve
de toute petite fille…


 



Ceci est un cliché de JJ staïl :


 

Oui parce que perso,

j’ai préféré sauter
les bras libres voyez-vous.

On ne rattrape pas
des Dauphins comme ça

(Ils sont particulièrement bons en natation)

Alors mes clichés,
ils sont dans ma tête.

A deux mètres je les ai approchés.

Après ils sont partis.

Ils trouvaient
qu’il y avait vraiment
  beaucoup de monde,
d'un coup, là.



***

Si il y a quelqu’un
avec qui j’ai vraiment nagé
tout près tout près,

bras d'ssus, nageoire d'ssous,

c’est avec Madame la Tortue !

Pour ma dernière sortie en mer,

palme, masque, tuba et quelques plombs

(Heureusement, je n’aurais jamais pu la rejoindre sinon)

j’ai eu la chance de tomber sur une tortue

qui était tranquillement
en train de brouter son corail.

Très conviviale, elle s’est laissée approcher,

photographier et j’ai même pu profiter

du velours de sa carapace…

Et ça, ça vaut
tous les pots de Nutella du monde.

Un des meilleurs souvenirs
gravés dans mon disc dur interne,

tout à côté des moments
à savourer dans mes pensées.


 



La fine équipe au quasi complet.

(Parce qu’il y en a qui préfèrent être derrière les objectifs, hein)

Un joyeux petit monde bien sympathique !

 


ET QUE VIVE LA PLONGEE !!!
***
*

Published by Martine Fassier - dans martinefa découvertes*