22 juillet 2009 3 22 /07 /juillet /2009 20:38
*

Oui je sais,

je ne suis vraiment pas présente par ici,

ce n’est ni instructif, ni rigolo

et il n’y a même pas

de joulies choses à voir en ce moment.

 

C’est qu’il se passe tout plein de trucs pas croyab’

qui perturbent jusqu’à mes précieuses heures
de sommeil travail,

d’un rythme effréné que je n’arriverai pas trop à décrire.

M’enfin !

 

Pour exemple, lundi et mardi dernier,

(hier quoi)

dans ces deux petits jours,

je me suis tapé pas moins de 18 heures de train,

dont six radieux et joyeux changements,
avec tout plein d'escaliers tout partout
(mais comment font les personnes à mobilité réduite ?)
dont un train qui s’est transformé

en car sncf qui se paume dans la vallée,

dont des voyageurs qui aiment le contact humain

mais qui ne connaissent toujours pas

cette merveilleuse invention qu’est le DEODORANT

c'est pourtant l'un des rares trucs magiques
disponibles en grandes surfaces

et partagent leur ignorance sur la chose

avec les personnes ayant la chance de se trouver

dans les quelques mètres alentours

et ce, des heures durant,

toussa.


Je ne pensais pas d’ailleurs auparavant,

que de si petites aisselles féminines
pouvant secréter autant.

Je crois fermement que cette jeune dame-là,

bien sous tous rapports au demeurant,

intéresserait fortement la NASA.

bref.

 

Mais pourquoi dans tant de sacrifices me direz-vous ?

Mais pour une ‘intervention’ comme on dit,

en illustration dans un centre de vacances

avec de joyeux lurons tout jeunes

qui un jour reprendront peut-être le flambeau

des illustrateurs Zactuels.

(mais pas trop vite, hein les gars…)

 

Tant de partages, de mirettes Zassoiffées…

Oui, c’est très enrichissant.


Et en plus, j’ai pu profiter de ça :


 
*                                     *
 

C’est aux alentours de Chamonix,

c’est beau comme tout

avec des tout petits chalets fleuris

et des petites marmottes

qui mettent le chocolat dans le papier alu.

 

Et je remets ce périple sur les rails

la semaine prochaine,

avec un peu plus de temps cette fois-ci,

ce qui me permettra peut-être
de croquer un peu je l’espère,

cette Nature environnante foisonnante,

à coup de mines de plomb et d’aquarelle.

 

Je suis donc revenue hier soir très tard

et ce matin, j’avais un rendez-vous pro

de l’autre côté de Paname auquel se sont joints

quelques uns de mes volumes =

plus de deux heures d’embouteillages parisiens.

Ô joie.

Sans parler d'avoir amené la miss Lona 
en villégiature du côté de Limoges,
déposé quelques œuvres en Normandie
et je ne sais plus pour le reste,
je m'y perds. 


Tout ceci avec tout plein de choses en cours,

comme je vous l’ai promis.

Voici donc l’explication par A+B

du pourquoi du comment de ma présence latente,

sur ce petit blog désert.

voili.

 


Sinon, pour le petit jeu avec Georges,

les sept erreurs ont été trouvées

(un peu rapidement, mazette)

je remercie donc aux participants

d’avoir jouer le jeu :




Je tâcherai à l’avenir de vous proposer

d’autres sauteries et joyeusetés du genre.

voili.
*

Published by martinefa - dans martinefa blabla*