3 décembre 2011 6 03 /12 /décembre /2011 09:17

Bon sang,

mais ne trouvez-vous pas

que je filais un sale coton

sur une pente savonneuse ?

 

Parce que tellement obnubilée

par cette petite boutique

qui me prend tout mon temps

(Je sais, ça ne se voit pas du tout,

mais en fait, j’ai fait tout plein

de nouveaux objets

et j’en suis à les présenter en photo…

Après il y a les textes en anglais, tout ça,

en sachant que je suis monolingue avertie)

BREF,

Comme je veux finir ce que je commence,

je me sens super bloquée

tant que tout ceci ne sera pas expédié !

Did’juû.

 

Mais j’ai une abominable soif picturale

qui me dévore les patounes

et j’en perds mon discernement,

au point de faire n’importe quoi…

Y compris ce pôv’ petit dernier dessin.

 

Heureusement, hier,

je suis tombée sur le blog d’un mec

qui m’a ouvert un peu les yeux

et j’ai vu dans quoi je tombais

la truffe la première.

Je ne citerai pas de nom,

ceuss qui me connaissent

bien savent de qui je parle,

mais j’ai trop peur que

lors d’un pèlerinage narcissique sur le net,

il ne tombe malencontreusement

sur mon pôv’ petit blog

et m’intente un procès

pour diffamation et usages outranciers.

(parce que trop gentils et tartes).

 

Comprenne qui pourra, mais du coup,

 j’ai voulu éradiquer un peu

ma dernière bévue,

ce n’est pas encore la grande classe,

mais ça fait du bien :

 

Vivement la peinture à l’huile,

je vous le dis !

*

Published by martinefa - dans martinefa blabla*