2 mars 2014 7 02 /03 /mars /2014 10:58

En attendant de pouvoir à nouveau me jeter dans la création pure (Un jour oui, un jour) je vous livre un petit témoignage de maman (D’un enfant de trois ans et demi, et d’un bébé de onze mois).

 

Alors rien d’exclusif bien sûr, je me doute bien qu’en ayant surpeuplé la planète, beaucoup sont déjà passés par là. Et je m’estime particulièrement vernie. Mais voilà, à mon tour d’apporter une petite pierre au mausolée, confirmer et perdurer le mythe de la tradition familiale. Rappelons donc ces toutes nouvelles béatifications qui composent une jeune famille véritable (Je me suis arrêtée à une petite quinzaine, parce que ça va bien hein) :

 

- La propreté de la maison n’est plus qu’une notion très approximative (Et extrêmement fugace).

- Laver une tonne de vaisselle seule enfermée dans sa cuisine, est devenu un privilège jouissif.

- On comprend, mieux on SAIT enfin à quoi sert le verrou intérieur dans les toilettes (Vous verrez, c’est votre seule échappatoire).

 

- Plus le corps est petit et mignon, plus la quantité de choses bizarres qui en sortiront sera énorme, des immondices en découleront indéfiniment par tous les orifices.

 

- La relativité, un concept tout nouveau pour vous : Lorsque votre homme part (Fuit, fugue, s’échappe…) « une petite demi-heure», ces trois heures et demie sont pour vous interminables (Tout pareil lorsque la maman « va chez le coiffeur »).

 

- Regarder un film du début à la fin (Tout en suivant l’intrigue sinon c’est facile hein) est devenu un sport complexe, semé d’obstacles et de péripéties.

 

- En parlant de sport : Se battre pour avoir la faveur ultime d’aller suer quelques minutes en solitaire autour du lac… Bon sang oui, c’est donc ça le Nirvana.

 

- La durée de votre absence dans une pièce, sera proportionnelle au bordel qui y régnera lorsque vous y reviendrez (Vous croyiez vous en tirer comme ça, franchement ?).

 

- Vous découvrirez qu’un petit pois peut parcourir des distances insoupçonnées, lorsque quelques heures après le repas vous le retrouverez trônant fièrement sur votre table de nuit.

 

- La légende est vraie : Un enfant qui ne veut se lever le matin en semaine pour aller à l’école, sera debout aux aurores le week-end (Et bien avant d’ailleurs, oui oui).

 

- « DANS LE SILENCE » : haha. De toutes manières supporter le silence est devenu impossible car, soit quelque chose de grave risque d’arriver, soit quelque chose de grave est arrivé (Pour ton mur blanc, tes Louboutins ou tes rideaux).

 

- Flash McQueen, Trotro, t’Choupi… Sont devenus tes meilleurs amis.

 

- Vous ferez preuve d’une observation exercée, perçante et aiguisée : LA pièce de Légo de telle couleur, telle taille, telle rayure dessus. Oui, vous l’avez bien vue sous ce meuble il y a une heure ou deux. Très très utile pour mettre la main dessus rapidement, lorsque votre gosse hurlera pour avoir « celle-là qui manque et pas une autre », avant qu’il n’explose ou ne se transforme en quelque chose de terrifiant.

 

- Le week-end n’est plus synonyme de repos. Les horaires de bureau en semaine ne sont plus synonymes de travail harassant, mais d’une évasion familiale. Bienvenue dans la quatrième dimension.

 

- C’était quoi votre vie d’avant, au fait ? La grasse matinée, les soirées entre potes, la discothèque (C’est quoi ce truc ?), le cinéma, les expositions, les voyages, le lèche-vitrine… Ou tout simplement se perdre dans ses pensées pendant plus de trois minutes. Oui ça vous dit bien quelque chose, mais non. Ce n’était pas vous, ce n’est pas possible. Beaucoup trop flous (Et incroyablement beaux) comme souvenirs.

 

Bonus ultime, conseil vital : Le diable se cache dans les visages les plus angéliques. Ne vous laissez pas attendrir, c’est un piège.

Published by martinefa - dans martinefa blabla*